Réchauffement /Global warming

Publié le par Jp(frank18)

Voici un article pris au
http://technology.sympatico.msn.cbc.ca/More+hot+years+after+2009+British+study/NewsandOpinions/ContentPosting.aspx?isfa=1&newsitemid=global-warming&feedname=CBC-TECH-SCIENCE&show=False&number=0&showbyline=True&subtitle=&detect=&abc=abc

dans sa version originale :

More hot years after 2009: British study

 
10/08/2007 1:28:47 PM 


British scientists are predicting global warming will stall over the next few years before returning with record-setting temperatures after 2009.

CBC News

From 2010, they warn that every year has at least a 50-per-cent chance of being warmer than 1998, the warmest on record.

Researchers at England's Hadley Centre for Climate Prediction and Research in Exeter say their study is based on new computer models for predicting climate change.

The study, appearing in the current issue of the journal Science, is the first to incorporate information about the actual state of the ocean and the atmosphere, rather than the approximate ones most models use.

For the latest models, they added the effects of natural climate changes, such as the El Nino phenomenon in the Pacific Ocean, fluctuations in ocean circulation and anomalies in ocean heat.

In general, climate models have focused on the impact of factors such as solar radiation, atmospheric aerosols and greenhouse gases.

Researchers believe with the new information, they can now make the most detailed forecast of global warming's impact on weather around the world.

The climate models used by scientists normally cover a century. This one spans 2006 to 2015. Covering nearly a decade is an innovation that will allow more precision, said the study team, led by Doug Smith of the Hadley Centre.



Version traduite (par moi ) ;
Les scientifiques britanniques prédisent que le réchauffement climatique va descendre avant de retourner avec des températures record après 2009.
D'ici 2010, ils affirment  que chaque année aura au moins une chance d'être 50 pour cent plus chaude que 1998, l'année qui a le plus haut record.

Les chercheurs au centre anglais Hadley pour les prédictions climatiques et la recherche disent que leur étude est basée sur un nouveau model d'ordinateur pour les prédictions de changement climatique.

L'étude,apparue dans l'actuel numéro du journal de science, est la première a incorper les informations sur l'actuel état de l'océan et de l'atmosphère, plûtot que les approximations des modèles les plus utilisés.
Pour les derniers ''modèles'' (...?...) , ils ajoutent les effets des changements naturels du climat, comme le phénomène El Nino dans l'océan pacifique, fluctuations dans les circulations des océans et les anomalies dans la température de l'océan.

En général, les ''modèles'' du climat ont ''focussés'' sur l'impacte des facteurs comme les radiations solaires, les aérosols atmosphériques et les  G.E.S. (gaz a effet de serre).

Les chercheurs croient qu'avec les nouvelles informations, ils peuvent maintenant faire la prévision la plus détaillée
de l'impact du réchauffement global sur la météo autour (dans) le monde.

Les ''modèles'' de climat utilisés par les scientifiques couvrent normalement un siècle. Celui-ci enjambe 2006 à 2015.

Couvrir presque une décennie est une innovation qui laissera plus de précision, a dit l'équipe d'étude, menée par Doug Smith du centre de Hadley.


Jp(frank18), écologiste et informateur dévoué.

Publié dans ÉcoLOGIQUE

Commenter cet article