Gates et Jobs discutent

Publié le par Jp(frank18)

Si impressionnant que cela puisse paraitre, les deux rivaux de l'informatique n'hésitent pas à complimenter l'autre.

(Article trouvée sur le net)

Les rivaux technologiques légendaires que sont Bill Gates et Steve Jobs ont fait une rare apparition conjointe mercredi à Carlsbad, en Californie, et ils n’ont pas lésiné sur les compliments mutuels.

«Bill a mis sur pied la première firme de logiciels de l’industrie», d’apprécier sans réserve M. Jobs, cofondateur d’Apple. «Bill a été le premier à se concentrer sur les programmes informatiques.»

M. Gates, lui-même cofondateur de Microsoft, a louangé l’audace de M. Jobs, soulignant les risques qu’il a osé prendre et notant le développement de produits d’un goût et d’une élégance inégalables.»

«Ce que Steve a accompli est tout simplement phénoménal», a dit M. Gates.

Cela mettait la table pour un entretien de 90 minutes durant lequel ces deux icônes de l’industrie informatique ont répondu aux questions d’un chroniqueur du Wall Street Journal, Walt Mossberg et de la journaliste technologique Kara Swisher à la conférence D: All Things Digital.

MM. Jobs et Gates se sont rappelé l’époque où ils travaillaient ensemble dans les années 1970, intercalant souvenirs et anecdotes de leur vision respective de l’état actuel de la technologie.

Lorsque Mme Swisher leur demanda d’identifier le malentendu le plus important de leur relation, M. Jobs répondit à la blague: «Nous avons gardé notre mariage secret depuis plus d’une décennie.»

M. Gates ajouta: «Nous n’avons rien à redire, en général. Cela a été un plaisir de travailler ensemble.»

Les deux hommes ont aussi brièvement discuté des élections présidentielles de 2008. Selon M. Gates, les candidats devraient être évalués selon ce qu’ils proposent pour améliorer l’éducation.

M. Gates et sa femme, Melinda, ont créé en 2000 la fondation Bill and Melinda Gates, qui est devenue la plus importante fondation philanthropique de la planète. La fondation remet la plupart de ses dons à des organismes du secteur de la santé mondiale, du développement global et de l’éducation.

Si Apple et Microsoft ont collaboré durant les années 1970 — Microsoft a même investi dans une Apple en difficulté en 1997 — les deux entités sont demeurées des rivaux acharnés.

M. Gates a décroché de l’Université Harvard en 1975 pour fonder Microsoft avec son ami d’enfance Paul Allen et a fait de sa compagnie le plus gros fabricant de logiciels du monde.

M. Jobs et son ami Steve Wozniak ont fondé Apple en 1976, cinq ans avant qu’IBM ne fasse le saut dans le marché de l’ordinateur personnel. M. Jobs quitta Apple en 1985 suite à des problèmes au sein du conseil de la direction, mais il y effectua un retour triomphal en 1997 alors qu’Apple luttait désespérément pour sa survie.

La renaissance d’Apple est attribuable, selon plusieurs observateurs de l’industrie, à M. Jobs et à une série de produits innovateurs — l’ordinateur iMac pour les consommateurs, les puissants PowerMac et PowerBook et, plus récemment, le lecteur de musique numérique iPod.

Microsoft a longtemps dominé le marché avec son système d’exploitation Windows et des programmes comme Word et Excel, mais Apple a frappé le gros lot avec son iPod - sur le marché depuis 2001 - couplé à la boutique de musique en ligne iTunes. Le mois prochain, Apple lancera son fort anticipé iPhone.

En novembre dernier, Microsoft lançait le lecteur de musique numérique Zune pour rivaliser avec le iPod.

Un membre de l’auditoire a demandé aux deux hommes ce qu’ils avaient appris l’un de l’autre.

«Il a une façon tout à fait distincte de faire les choses. C’est de la magie», a dit M. Gates.

M. Jobs a répondu qu’il admirait la capacité de Microsoft à collaborer avec d’autres compagnies technologiques.

«Ils ont vraiment raffiné l’art du partenariat et je crois qu’il aurait été hautement profitable à Apple de disposer d’un peu plus de cet ingrédient essentiel dans son ADN.»

 

Jp(frank18).

Publié dans www.blogajp.ca

Commenter cet article