Nostalgie

Publié le par Jp(frank18)

Chers lecteurs, je vis depuis quelques temps une nostalgie. Non pas des souvenirs de ma vie, mais bien de la société des années 90.

Quand on croyait encore en quelque chose, non pas en des fabulations d'hommes pouvant prêter des sentiments aux roches (les philosophes ;-)

Quand être gay était tabou (pas nécessairement une bonne chose, mais bon. Au moins on ne te donnais pas le choix de ton orientation : tu l'étais et c'étais tout. Par contre, ce qui est bien maintenant c'est qu'avec le soutient, les gens (en général) ne se suicident plus suite à cette découverte d'eux-même.Mais,aujourd'hui, le nombre augmente sans cesse. Je me fou de leur orientation : mais ça va donner quoi pour repeupler le pays ??)

La musique en générale était meilleure : rock, punk,métal. Pas des merdes comme le rap,le dance et autres musiques de p*tes.

Il existait encore des gars avec des couilles, des bums quoi.Pas des petits fils à papa se croyant cool avec leurs vêtement achetées dans des boutiques aux prix effarants. Des vrais bums avec des gilets déchirés, qui n'hésitaient pas à taper un gars frappant une fille ou un petit con voulant se prendre pour un dur.  Il y avait une hiérarchie sociale : les jeunes n'allaient pas emmerder les plus vieux.

Dans ce temps là, la volonté existait encore. La construction de véloparks dans la forêt, des spectacles de bands de garage,des activités communautaires.

Les histoires de peur qu'on se contait le soir dans le noir, autour du cimetière. Les vampires, les loups-garous,les morts-vivants, les fantômes, les esprits,les meurtiers fous,le oui-ja. Pas des merdes comme twilight ou autres qui vont même jusqu'à expliquer de manière scientifique (mutation, expériences ayant mal tournées, des projets gouvernementaux, des conspirations)ou encore vont changer les bases fondamentales de ces récits : ahh, c'est juste les ignorants qui croient que les vampires se transforment en cahuves-souris...[RIP Bram Stoker!] ,en détruisant ces ces contes magiques qui nous faisait tant rêver. On explique maintenant de façon pseudo-logique une histoire faite pour s'évader. Ça a tué la rêverie.

Le style voulait dire quelque chose. C'étais pas la dernière nouveauté qu'il fallait porter (pour certains oui, mais les real s'en foutaient). Pas de merdes à 70$ dans des boutiques fashion.

La période où l'informatique nous émerveillait tant. Je me souviens encore de mon étonnement quand j'avais lu qu'un site Internet offrait des images 3D à visionner. Ou quand chaque innovation nous donnait des avant-goûts de la société du futur...

Maintenant, nous vivons dans une société à l'âme vide, remplacée par des valeurs purement mercantiles et numériques, avec des morales ultra libérales imposées (C'est étrange je sais) par des bon-penseurs universitaires athées.
Ces cons détruisent notre société en créant des ''maladies mentales sociétaires'', soit en créant des idées purement idiots qui mènent à l'angoisse des gens qui ne leur avait rien demandé.
Je n'ai pas vérifier les chiffres, mais selon moi ça expliquerait peut-être le fait que le Québec soit l'endroit où le suicide a atteint le plus haut taux au monde...

If spirit of 69 will never die, spirit of 90 is cold-dead.

Jp(frank18).

Publié dans www.blogajp.ca

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article